AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jessica I. Monteil

avatar

▌ Messages : 255
▌ Date d'inscription : 21/07/2010
•• BOUH :
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Vient de valider ses 3ans d'étude en France • LEA
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Sean & p'tit bout dans mon ventre.
▌Citation : "Si la vie n'est pas rose elle est de quel couleur"

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Mer 21 Juil - 18:31

Oui, c’est ce que je pensais, je savais parfaitement qui vivait à 4 appartements du mien… Sean & Emeric, les deux personnes qui avaient été carrément sans nouvelle de moi pendant 5 mois. Ces 5 derniers mois, j’étais certaine qu’ils seraient heureux autant l’un que l’autre de me revoir. Surtout vu le ventre que je commençais à aborder. Enceinte de 5 mois, ça commençait un peu à se voir, à mon déplaisir. Mais c’était mon choix, j’avais décidé seule de revenir ici, prenant mon courage à deux mains pour parler à Sean, lui dire tout ! Mais devant sa porte, j’étais incapable de dire un seul mot. Alors j’arborais mon sweet aux effigies de la fac qui m’avait accueillie pendant 3 ans et que j’avais quittée un peu subitement, montant par l’ascenseur, quelques étages, tirant ma dernière valise, mon appartement était en train de se finir de s’emménager. Tout avait été organisée pour mon retour, mon père avait appelé mon grand père pour qu’il fasse le nécessaire et que je m’installe correctement dans cette résidence. Aussitôt dit, aussitôt fait, j’avais logé à peine quelques jours chez mes grands parents, et aujourd’hui je pouvais enfin revenir ici à Los Angeles même. La cité des anges disait-on ! Ils avaient raison, les gens que je connaissais étaient simplement des anges. C’est moi qui avais fait l’endouille de ne rien dire pendant 5 mois. Surtout aux deux personnes à qui je tenais le plus, Sean & Emeric. Du jour au lendemain c’était un peu comme si j’étais devenue morte. C’était à peu près ce que je voulais donner comme impression, non pas que je ne les aimais plus, tout simplement parce que le fait que je sois tombée enceinte m’avait fait peur, je ne voulais pas au début lui annoncer, mais le garder pour moi, ou la garder pour moi. Je n’avais même pas demandé si c’était une fille ou un garçon. Et puis, le fait de ne pas dire au père qu’il allait devenir père m’effrayait deux fois plus. Et mon retour, contre l’avis de mes parents un peu protecteur avec leur fille unique. Mais je pense qu’ils ont surtout pris peur que je parte sans leur annoncer, alors ils ont bien fini par dire oui ! Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent et je commençais à avancer dans le couloir quand je tombai nez à nez avec Sean… Restant sans voix, je le fixais sans rien dire, et je devais paraitre vraiment stupide en tirant ma valise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-dyll-3.skyrock.com
Sean T. Garrett

avatar

▌ Messages : 263
▌ Date d'inscription : 18/07/2010
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Etudiant en médecine
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Huum..
▌Citation : L'amour comme la guerre, on le fait avec des chansons.

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Mer 21 Juil - 21:18

Sean arpentait désespérément l’appartement à la recherche d’une quelconque activité divertissante. Emeric absent, le clebs endormi, et tout devoir académique terminé, l’ennui de Sean s’affirmait de minutes de minutes. Dépité, il finit par allumer l’ordinateur portable disposé sur son bureau, toujours à la recherche d’un divertissement, aussi inutile soit-il. Une trentaine de minutes plus tard, son fouinage sur Facebook fut toutefois interrompu par la sonnerie de son portable. Disposé non loin de lui, il n’eut qu’à tendre légèrement le bras droit pour atteindre l’appareil et le porter à son oreille. « Monsieur Garrett ? » le questionna une voie familière, « Oui, c’est moi. » affirma par la suite le jeune homme, les sourcils légèrement froncés en l’attente de l’identité de cet inconnu. Son expression méfiante disparue rapidement de son visage lorsque son professeur d’anatomie se présenta. Désireux de récupérer certains de ses exemplaires et d’en prêter de nouveaux à son élève, il proposa à Sean un rendez-vous non loin du campus afin que l’échange ait lieu. Acceptant le rendez-vous qui aurait lieu deux heures plus tard, Sean raccrocha avant de finalement filler sous la douche. Certes, ce n’était pas la sortie à laquelle il s’attendait ou même souhaitait mais qu’importe... Puis étudier l’occuperait.
Seulement, la douche le plongeait dans des pensées auxquelles il voulait échapper, mais elles revenaient, toujours aussi présentes, aussi fortes, aussi douloureuses. Sa douleur s’estompera t-elle un jour ? Certainement, cependant le temps ne lui ferait pas oublier son amour pour Jessica mais il lui permettrait de vivre de nouveau normalement.

Après être douché, séché et habillé, Sean entreprit de sortir la dizaine de livres anatomiques gentiment prêtés par son professeur pour les mettre dans un carton. Glissant portable et ipod dans les poches de son jean, le jeune homme fit rapidement le tour de l’appartement, vérifiant qu’il n’avait par mégarde oublier aucun livre. Enfin, il sortit de l’appartement et entreprit d’insérer la clé dans la serrure, un procédé sacrément dur à réaliser puisque muni d’un carton encombrant et quelque peu lourd. Au quatrième juron poussé, la clé finit par trouver l’entaille de la serrure. Sean arpenta le couloir en direction de l’ascenseur lorsque, au détour d’un deuxième couloir, il rencontra celle qui hantait ses pensées jour et nuit, celle qui l’avait abandonné cinq mois plus tôt, celle-là même qui aujourd’hui se retrouvait là, valise en main, face à lui.


    « - Tiens une revenante. Tu t’étais perdue ? » Commença t-il, froid. « - Laisse tombé, je m’en fous. » Reprit-il toujours aussi froid en commençant à partir. Passant à côté d'elle sans même remarquer le ventre arrondi de la demoiselle.


Vilain menteur qu’il était. Dix secondes plus tôt toutes ses pensées étaient tournées vers elle, et pourtant, maintenant qu’elle se tenait là, debout, face à lui, il ne pouvait empêcher sa rancune et son amertume de remonter. Il l’aimait, c’était indéniable, mais il lui en voulait de ces cinq mois d’absence totale.

••

    « You hurted me however
    I go on to love you »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica I. Monteil

avatar

▌ Messages : 255
▌ Date d'inscription : 21/07/2010
•• BOUH :
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Vient de valider ses 3ans d'étude en France • LEA
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Sean & p'tit bout dans mon ventre.
▌Citation : "Si la vie n'est pas rose elle est de quel couleur"

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Mer 21 Juil - 21:35

J’avais les hormones à fleur de peau, et il fallait que je tombais sur la seule personne qui aujourd’hui m’en voulait plus qu’à mort (et qui m’en voudrait encore plus dès que je lui aurai annoncé le pourquoi de ma disparition.) Aussi, son ton froid, me fit très bien comprendre que je n’étais pas la bienvenue ici. Bah tiens donc, ça ne m’étonnait guère d’un coup. Finalement mes parents avaient peut être raison j’aurai mieux fait de rester avec eux en France, et pourtant aujourd’hui qu’il était là j’arrivais à réagir. Mon cœur me disait qu’une chose, saute lui dessus, et embrasse-le comme pour montrer qu’au court de ces 5 mois tu ne l’as jamais oublié. Et ma raison c’était plutôt du genre « Ma pauvre fille, tu vas aller te faire soigner, tu vois comment il t’envoie balader, casse toi maintenant, retourne chez tes FRENCHIES ! » Oui, j’avais une conscience tout à fait amicale, d’ailleurs souvent c’était moi qui lui disait d’aller se faire voir, pour qu’elle fiche un coup la paix. Ce n’était guère agréable de se faire envoyer balader par une conscience vraiment, pire que la réflexion de Sean. Et son comportement, il me passa à côté sans un mot sans rien. Je me retournais posant ma valise debout et la laissant là pour le rattraper à quelques mètres de moi par le bras.

« Non, s’il te plait ! J’ai besoin de te parler, si je suis revenue ici c’est uniquement pour ça. Alors oui, tu as des millions de raisons de m’en vouloir, et quand j’vais te dire pourquoi je n’ai pas donné de nouvelles tu vas m’en vouloir dix fois plus. Mais s’il te plait pour l’amour de Dieu laisse-moi m’expliquer l’espace de dix secondes. »

Voilà, j’avais tout balancer, vitesse affolante sans reprendre ma respiration, en maintenant une main ferme sur son bras, il pourrait y aller, se sauver, je lui courrais après à travers les escaliers. Pas de chance, il n’était pas tombé sur la fille qui ne bouge pas d’un poil. Même si j’arrivais essoufflé en bas, je lui dirai ce que je dois lui dire. Mince, maintenant qu’il était là. Déjà rien que de le revoir, me donner de drôle de sensation, ça c’est clair, je l’aimais toujours comme au premier jour. Mais quelle fille stupide j’avais pu être en faisant ce départ sous demande de mes parents, j’aurai mieux fait de promettre de revenir à l’été pour passer deux mois avec eux. Plutôt que de dire, oui papa je reviens pour finir mes études en France, tout juste sans le couteau sous la gorge aussi. Quelle bêtise j’avais faite, et le pire ? J’avais 21 ans, et je laissais guider mes choix par mes parents. Niveau autonomie zéro. Et maintenant que je voulais assumer dire à mon ex-petit ami, qu’il allait être père et que c’était la raison de ma soudaine disparition, je n’existais plus pour lui. Assurance zéro ? Exactement, et bah, la vie à Los Angeles promets d’être gaie à ce rythme là j’vous dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-dyll-3.skyrock.com
Sean T. Garrett

avatar

▌ Messages : 263
▌ Date d'inscription : 18/07/2010
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Etudiant en médecine
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Huum..
▌Citation : L'amour comme la guerre, on le fait avec des chansons.

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Mer 21 Juil - 23:42

Portant une chemise dont les manches étaient retroussées, Sean se figea sur place lorsque la main de Jessica vint se poser sur son bras. Le faible homme qu’il était à cet instant ne pu résister à ce contact charnel, un contact certes anodin mais dont Sean manquait cruellement depuis son départ. Elle avait toujours eu cette manie typiquement personnelle de le faire craquer, de susciter en lui des ascenseurs émotionnels, passant de la colère à la résolution. Ses mimiques, sa façon d’être, de parler, tout en elle lui paraissait impossible à détester. Certes, il n’en était pas venu au point de la détester, tout au contraire, il voulait juste lui montrer, et à juste titre, combien son absence avait été éprouvante. A cet instant exact, Sean comprenait les paroles que sa mère n’avait cessé de lui répéter avant sa mort « Seany, ce n’est pas parce que tu as trouvé la femme de ta vie que tu la passeras avec elle. ». Sa mère, qui elle-même n’avait su préserver son couple, avait-elle raison ? Qu’importe, la question n’était pas là, pas encore.
Dos à elle, Sean n’apercevait de Jessica que sa main s’agrippant désormais fortement à son bras. Il l’écouta parler, sans pouvoir réellement l’interrompre. Elle l’implorait de l’écouter. Pourquoi l’écouterait-il si une fois son histoire racontée il devait lui en vouloir d’avantage ? Toutefois, Sean ne pouvait se désintéresser de cette histoire, celle qui voulait entendre depuis tant de mois, celle à laquelle il avait tant pensé, non il ne pouvait définitivement pas tourner les talons et faire mine de rien. Tant pis, le professeur l’attendra !

    « - Oh tu veux plutôt dire que Papa et Maman t’ont laissé revenir, le temps de bien rompre avec le petit ami américain, histoire de pas trop lui faire de peine hein. Et ensuite, toujours Papa et Maman, te sommeront de retourner en France et tu obéiras en bonne fille que tu es. » Répliqua t-il, toujours aussi froidement. Certes, il était toujours amoureux de Jessica mais sa personnalité ne changeait décidemment pas selon ses sentiments. « -Bon vas-y je t’écoute, sers moi là donc ton excuse pitoyable. » Reprit-il sur le même ton, toutefois plus calmement.


D’un rude geste de l’épaule, il fit lâcher Jessica et pu se retourner vers elle. Cachée par le carton que tenait le jeune homme, Sean ne pouvait voir d’elle que le début de son torse ainsi que sa tête. Il resta ainsi, son regard sombre fixé dans le sien. Malheureusement pour elle, la patience n’était pas l’une des vertus fondatrices de la personnalité de Sean, aussi celui-ci manifesta son mécontentement en poussant quelques soupires. Il aurait aimé ne pas lui en vouloir, passer l’éponge comme beaucoup d’autres ont fait avant lui et comme beaucoup d’autres feront. Après tout, elle était revenue pour lui parler, lui expliquer, mais qu’importe, le fichu caractère de Sean ne pouvait passer l’éponge ainsi.
Sean réajusta l’équilibre du carton, cachant un peu plus le torse de la demoiselle, n’apercevant toujours pas le ventre arrondi de Jessica.

••

    « You hurted me however
    I go on to love you »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica I. Monteil

avatar

▌ Messages : 255
▌ Date d'inscription : 21/07/2010
•• BOUH :
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Vient de valider ses 3ans d'étude en France • LEA
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Sean & p'tit bout dans mon ventre.
▌Citation : "Si la vie n'est pas rose elle est de quel couleur"

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Jeu 22 Juil - 0:01

Je crus que j’allais lui crier dessus quand il commença à parler comme ça de mes parents et de moi. Il savait parfaitement que si j’étais retournée en France c’était oui pour leur obéir, mais aussi parce qu’ils me manquaient. Deux ans et demi que je ne les avais pas vu, et j’avais pour prévision de revenir un peu plus tôt même dans l’incertitude, je savais que j’allais revenir tôt ou tard. Le fait étant que je n’avais pas du tout prévue de tomber enceinte, ce n’était pas vraiment dans mes plans pour être honnête. Et puis, j’avais profité de ce temps de recul pour réfléchir à ce que j’allais faire avec ce bébé qui était en train de grandir en moi. Je ne savais même pas ce que je voulais en faire. Enfin, si maintenant je voulais le garder, serait-il de mon côté, vu son attrait à m’écouter j’étais pas sure qu’il veuille former une famille avec moi. Enfin, un coup d’épaule, me fit lâcher le bras, mais enfin il se retourna pour me regarder. Son regard, sa voix, rien n’avait changé et le fait de le voir, de l’entendre et même de sentir sa peau m’avait fait faire un bond 5 mois plus tôt. Quand je l’avais quitté.

« Ne parle pas de mes parents comme ça, oui, ils ont voulu que je revienne, mais c’est moi qui ai pris la dernière décision ! Et non je ne suis pas venue ici pour rompre avec toi officiellement et repartir. Au contraire. »

Je pris ma respiration, repoussant mes cheveux en arrière, je ne savais plus trop comment lui annoncer, mais une chose de sure, il était gentiment en train d’échauffer mes hormones, et autant dire qu’en ce moment ce n’était pas la meilleure chose à faire.

« Pitoyable ? Alors mon excuse pitoyable était que je suis rentrée en France et que j’étais enceinte d’un gars qui vivait à l’autre bout du monde ! C’est pour ça que j’ai disparu, parce que j’ai pris peur de te l’apprendre. Tu veux continuer tes études de médecine, je voulais ne pas t’emmerder avec un gosse sur les bras à 21 ans. Et apparemment j’avais raison, vu ta réaction, j’aurais mieux fait de reste en France ! Au moins je n’aurai pas fait le voyage pour rien. »

Là ? J’étais vraiment énervée, et ça se sentait à mon ton, j’avais été aussi directe que lui avait été froid avec moi. J’avais prévu une autre méthode pour lui annoncer, en fait non je n’avais aucune méthode pour lui annoncer ça, mais j’avais prévu de le faire avec un peu plus de douceur. Moins de violence dans tous les cas dans ma voix. Maintenant je regardais le plafond pour éviter de me mettre à faire couler les larmes, sur mes joues. Ce n’était pas du tout le moment, ou du moins pas devant lui. J’aurai du partir immédiatement prendre ma valise et aller dans mon appartement, pour oublier. Mais j’avais besoin de savoir sa réaction. Au moins savoir s’il en voulait de ce gosse, que je ne sois pas venue pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-dyll-3.skyrock.com
Sean T. Garrett

avatar

▌ Messages : 263
▌ Date d'inscription : 18/07/2010
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Etudiant en médecine
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Huum..
▌Citation : L'amour comme la guerre, on le fait avec des chansons.

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Jeu 22 Juil - 0:55

Le ton montait petit à petit entre les deux anciens amants, l’un et l’autre restant obstinément camper sur leur position. Bien sûr, Sean n’avait rien à reprocher aux parents de Jessica et à défaut de les avoir rencontré Sean ressentait un profond respect pour les parents de sa bien aimée. Seulement, la colère mélangée à la surprise et à la rancune lui faisait dire des choses que calme, il n’aurait même jamais pensé prononcer. Toutefois, c’était trop tard, lancés comme ils étaient, Sean et Jessica montèrent toujours un peu plus le ton.

    « - Ouai t’aurais mieux fais de rester chez toi si c’est pour… » S’arrêta t-il brusquement lorsqu’il percuta enfin.

Enceinte. Enceinte. Enceinte. Enceinte.
Le mot continuait inlassablement de se répéter dans son esprit. Enceinte. Elle était enceinte. Jessica était enceinte. Le dire rendait la chose d’autant plus réelle. Qu’elle soit enceinte était une chose, qu’il devienne père en était une autre. Jamais encore il ne s’était imaginé le devenir, ni à 30 ans ni encore moins maintenant, à 21 ans. Cependant, il ne s’agissait plus d’un choix, la décision avait été prise par la jeune femme et ce bébé grandissait en ce moment même dans son ventre. Quelque peu crispé Sean écarta de sa vue le carton afin de pouvoir finalement observer son ex copine dans toute son intégralité. En effet, malgré le sweet un peu trop grand qu’elle portait, son ventre joliment arrondi de quelques mois pouvait déjà s’apercevoir. Le bouche ouverte Sean s’apprêtait à parler lorsque le grincement d’une porte se fit entendre dans le couloir, apparemment les cris des deux jeunes gens en avaient alerté plus d’un. Aussi, sans même réaliser, Sean attrapa la main de Jessica et l’entraina dans son appartement, dont la clé trouva cette fois-ci tout de suite la serrure. A l’abri des regards et des oreilles indiscrets, Sean alla poser le carton sur la table basse du salon avant de revenir vers Jessica qui se tenait toujours debout dans l’entrée de l’appartement.

    « - T’es enceinte… » Murmura t-il pour lui-même, essayant par tous les moyens d’avaler une pilule apparemment difficile à passer. « T’es partis, entre autre, pour me le cacher et enfin t’es revenue pour m’annoncer la nouvelle. T’es d’une logique implacable tu sais. » Reprit-il en s’adressant cette fois-ci à Jessica, son regard de nouveau plongé dans le sien. « Mais depuis quand ? » Question débile, tu le sais depuis quand abrutit, depuis qu’elle t’as quitté… « J’veux dire, on a toujours fait gaffe, non ? » Arf, pas exactement. Sean se remémora subitement la soirée passée dans sa chambre universitaire, deux semaines avant son départ, dans le feu de l’action ils en avaient oublié les précautions.

Un tas de sentiments se bousculaient, autant que de pensées et de questions. La laissant un instant dans le couloir, Sean prit la direction de la cuisine à la recherche d’un quelconque remontant. Fouillant du regard le frigo, il y dénicha une bière et sans même en proposer à Jessica, alcool et grossesse étant largement déconseillés, alla s’appuyer contre le bar américain. Jessica ne mit pas longtemps à lui emboiter le pas pour finalement venir le rejoindre dans la cuisine.

    « - D’abord, c’était pas à toi de prendre la décision à ma place. Je suis assez grand pour gérer ma vie sans que tu n’aies à t’en soucier. Je comprends que t’es pu être effrayée mais on aurait du gérer ça à deux dès le début. Maintenant ne me reproche pas ma réaction car non seulement tu m’as laissé sans un mot mais en plus tu reviens enceinte jusqu’au yeux, et si toi t’as eu 5 mois pour t’y faire laisse moi quelques minutes pour tout emmagasiner. » Très bien Sean, maintenant tu fais quoi ? Tu continues à lui faire la morale ou vous recollez les morceaux ? Elle est enceinte, devant toi, de cinq mois, alors que décides-tu de faire ? « Le bébé… Fille ou garçon ? » Bien sûr qu’il serait là pour cet enfant, tout autant qu’il aimait la mère il aimerait l’enfant, seulement, la mère en question n’allait pas être pardonnée de si tôt. S’il se promettait de veiller sur ce petit bout de lui, l’alliance entre ses deux parents n’était quant à elle pas certaine, à ce jour.


••

    « You hurted me however
    I go on to love you »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica I. Monteil

avatar

▌ Messages : 255
▌ Date d'inscription : 21/07/2010
•• BOUH :
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Vient de valider ses 3ans d'étude en France • LEA
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Sean & p'tit bout dans mon ventre.
▌Citation : "Si la vie n'est pas rose elle est de quel couleur"

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Jeu 22 Juil - 1:24

Il commença à parler, et ses premiers mots me firent peur, jusqu’à ce qu’il se stoppe, sans comprendre pourquoi, j’étais totalement sans réponse face à son regard en fait. Du genre, qu’est ce que tu veux dire, j’peux refaire mes bagages & retourné chez mes parents c’est ça ? Mais nan, sans comprendre pourquoi, il regardait mon ventre comme un objet rare. Oui, bah j’avais pris un peu de rondeur, merci de me le rappeler au cas où j’oublie. Sans compter que le bout qui était dedans se mettait gentiment à faire signe de sa présence, enfin c’était la joie. En plus des nausées, des vertiges de début de grossesse, là ça se calmer doucement, mais d’ici même pas un mois ou deux, ça allait reprendre de bon train. Enfin, il semblait à moitié ravi d’apprendre que j’étais enceinte, enfin son expression était un peu bizarre, comme si je ne savais pas trop ce qu’il voulait dire. Il était indescriptible ! J’avais qu’une envie de dire, parle ! Bordel dis quelque chose, ça me mettrait sur la piste parce que je ne suis pas devenue télépathe en 5 mois moi hein ! Mais nan, rien ne sortait et aussi brusquement que possible, il me prit par la main, là encore je ne compris pas, pour m’emmener dans son appartement. Franchement s’il voulait tout savoir moi non plus je ne m’imaginais pas enceinte à 21 ans. Enfin accouchée à 21 ans, parce qu’enceinte je l’étais à 20 ans, ils sont marrants, 20 ans, en troisième année, et t’apprend que t’es enceinte, je t’assure que quand tu vis en France que le père du bébé est de l’autre côté des Etats Unis, t’as qu’une envie c’est de tout oublier. Mais ça n’avait pas marché, le lendemain j’étais toujours enceinte, 20 ans, et le copain à l’autre bout du pays !

« Tu me fais grâce de ma logique, t’es gentil hein. J’étais toute seule en France, désespérée, mes parents savaient même plus quoi faire de moi. Et ils en avaient un peu marre de mes caprices à la glace vanille tous les jours je pense aussi. » Dis-je pour plaisanter un peu mais ça n’eut pas l’air de marcher vraiment « J’étais toute seule en France, et franchement j’me voyais mal t’envoyer un email ou facebook pour te dire ‘hey tu vas bien ? Au fait j’suis enceinte ! Sinon à bientôt !’ J’suis sure, que t’aurais aimé deux fois plus, comparée à ma logique implacable. »

Il me posa justement la question à laquelle je m’attendais. Mais alors oui, tous les mecs étaient conditionné pour poser la question stupide du « Depuis quand ! » Heureusement il se rattrapa limite avec sa dernière phrase.

« Deux semaines avant que je quitte LA. J’ai mis des semaines à comprendre d’où ça venait, mais j’ai finalement oublié cette nuit là. »

Vraiment oui, j’avais mis plusieurs semaines à comprendre comment je pouvais être enceinte, et juste avant que je le quitte, après que mes parents m’appellent pour me demander de revenir à la maison. Voilà ce que ça donne, vraiment, faudrait revoir notre pédagogie à nous. Aussitôt qu’il m’abandonna que je le suivais dans la cuisine. Je le vis prendre une bière, m’installant sur un des tabourets qui me semblaient étrangement haut depuis la dernière fois.

« Gérer ça à deux ? T’es un marrant toi ! J’ai appris ça, je venais à peine de rentrer à Paris, je reprenais juste les cours, et je ne savais même pas ce qui m’arrivait. J’étais toujours malade et Victoire m’a dit de faire un test, et voilà comment je l’ai appris. Elle est normale ta réaction, c’est la mienne qui est complètement stupide ! J’te crie dessus parce que tu m’en veux, alors que c’est moi qui devrait m’en voulait d’avoir disparu. Je ne savais pas comment te le dire, et les rares fois où on arrivait à s’avoir sur MSN au début, ou dans nos appels, il y avait le décalage horaire. Je me voyais vraiment, mais alors vraiment mal t’annoncer que t’allais être père comme ça au téléphone, alors que t’étais soit à moitié endormie, ou moi à moitié éveillée. Alors j’me suis dit, si j’donne plus de nouvelles au moins ça réglera la chose, mais en fait c’était deux fois pire. Et me voilà.»

Il me demanda pour finir le sexe de l’enfant, je regardais le plafond, c’était devenu comme une habitude chez moi.

« Je ne sais pas, je n’ai pas demandé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-dyll-3.skyrock.com
Sean T. Garrett

avatar

▌ Messages : 263
▌ Date d'inscription : 18/07/2010
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Etudiant en médecine
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Huum..
▌Citation : L'amour comme la guerre, on le fait avec des chansons.

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Jeu 22 Juil - 15:43

Sean demeura un instant silencieux, pris dans des pensées tout à fait légitimes après une telle nouvelle. Lui, Sean Timothy Garrett, allait devenir père. Comment admettre une telle possibilité alors que vingt minutes plus tôt tout cela lui était totalement inconnu ? Sean en venait a préféré ses geignardises, bien loin de toute réalité parentale. Cependant, le bébé était là, grandissant de minutes en minutes dans le ventre de la femme qu’il aimait, l’heure n’était plus à se créer un monde de « si », non l’heure était à prendre des décisions. Jessica, pour sa part, semblait certaine de son choix, celui de garder l’enfant, et cela peu importe la décision de son ancien amant. Aussi Sean ne devait répondre qu’à une seule interrogation, participera t-il à la vie de son enfant ? Le verrait-il grandir ? Sera-t-il là lors de ses premiers pas, de son premier mot ou encore de son premier rencard ? Définitivement oui. Certes, à choisir, Sean aurait préféré devenir père une fois ses études finies, une fois rentré dans la vie adulte. A seulement 21 ans, Sean venait tout juste de rentrer dans la majorité américaine, à l’inverse de Jessica qui a 20 ans se retrouvait déjà enceinte de son premier enfant. Mais la chose était faite, le bébé était là et rien d’autre ne comptait en cet instant.
Sean dût reconnaitre qu’elle avait raison sur un point, apprendre sa future paternité via Facebook ou autre serveur de discussion du même genre l’aurait profondément agacé, pour ne pas dire mis en rage. La meilleure façon de l’apprendre, s’il en a une, était celle qu’avait choisie Jessica, soit dans un face à face. Toutefois cela ne pardonnait pas, et en aucun cas, le long silence de la demoiselle, il méritait tout aucun qu’elle de connaitre la vérité sur son absence. Qu’importe son avenir, il méritait de connaitre la vérité et si Jess était revenue Sean ne cessait de lui en vouloir pour avoir voulu le quitter.

    « Et donc pour toi la meilleure solution était de faire silence radio ? » Lui demanda t-il calmement mais toutefois toujours froidement. « Tu pensais que j’allais t’oublier en un claquement de doigt ?» Il accompagna ses paroles d’un claquement de doigt afin d’appuyer ses dires. « T’étais toute seule, certes, tu ne savais plus quoi faire, d’accord. Mais t’as foiré Jess, t’as tout gâché. Je t’en veux pas d’être tombé enceinte, c’est notre responsabilité, à tous les deux, je suis prêt à assumer cet enfant, qu’importent mes études et qu’importe ce que tu as pu ou peut penser. Ce que je ne supporte pas c’est.. Mais merde quoi, alors quand le bébé sera né tu partiras avec lui de peur que je foire mon avenir ? » Reprit-il, le ton montant crescendo.

Il avait conscience de lui crier dessus mais qu’importe, il lui en voulait. Sean n’avait jamais supporté qu’on prenne des décisions à sa place. C’était lui l’homme dans l’affaire et juste à la pensée d’une Jessica s’occupant seule de leur enfant le rendait d’autant plus furieux. Elle était revenue mais elle y avait pensé, pendant cinq mois elle y avait pensé. Jessica avait eu le temps de s’imaginer un futur avec son enfant, un enfant sans père et dont ce dernier ignorait l’existence. Alors oui, peut être était-il trop rancunier, peut être devait-il être plus coulant mais c’était plus fort qu’on lui, elle ne lui avait pas laissé la chance d’être père. Oui, elle avait tout gâché.
La dispute reprit entre les deux amoureux. Jessica reconnaissait sa responsabilité dans l’histoire mais pour Sean elle avait définitivement choisi la solution de facilitée, celle de tout quitter du jour au lendemain et cela sans penser aux sentiments de l’autre personne. Sean laissa couler, trop furieux pour pouvoir être cohérent.
Finalement, ils se rejoignaient sur une chose, aucun des deux ne connaissait le sexe de l’enfant. Fille ou garçon, Sean avait-il une préférence entre ces deux sexes ? Pas la moindre puisque jusque là il n’y avait encore jamais pensé.

    « Qu’est ce qu’on fait maintenant ? » Reprit-il à l’attention de la jeune femme. « Toi qui aime prendre les décisions pour les autres, je t’écoute. » Décidemment, il n’arrivait pas à être un minimum agréable.

Cependant, à la vue des quelques larmes que Jessica se refusaient à laisser couler, Sean se mordilla la lèvre inférieure. Il lui en voulait mais pas au point d’être le responsable de ses larmes. Tout homme se refusait à voir et faire pleurer la femme de sa vie, Sean n’échappait pas à la règle.

    « Ca va excuse moi… » Chuchota t-il, toutefois assez fort pour que la jeune femme puisse l’entendre.

••

    « You hurted me however
    I go on to love you »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica I. Monteil

avatar

▌ Messages : 255
▌ Date d'inscription : 21/07/2010
•• BOUH :
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Vient de valider ses 3ans d'étude en France • LEA
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Sean & p'tit bout dans mon ventre.
▌Citation : "Si la vie n'est pas rose elle est de quel couleur"

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Jeu 22 Juil - 16:28

Froideur, voilà ce qui résumait bien le comportement de Sean à mon égard. Je n’en pouvais plus de l’entendre me crier comme ça, comme si j’étais en tord. Oui j’étais en tord, je le savais bien. Ok, au moins, ça faisait 5 mois que je réfléchissais à quoi faire. Que devenir avec cet enfant. Je savais parfaitement que je voulais l’assumer, ok j’étais jeune, je venais à peine de quitter l’adolescence et tout le bordel. ET je venais de faire un pas énorme dans l’âge adulte, vraiment ! Y en a ils passaient par des étapes, d’abord ils finissaient leurs études, ensuite ils s’installaient ensemble, puis se marier, et après penser à avoir des gosses. J’avais fini mes études, enfin j’avais mon niveau licence en lettres étrangère tout du moins. Je ne comptais pas aller plus loin ou du moins pas avec mon enfant, j’avais décidé de le garder, j’avais donc dit que j’arrêtais derrière la licence. Au pire, je pouvais toujours donner des cours de français ou d’anglais. Je n’avais pas le choix, j’allais ne pas m’engager pour deux ans, avec un enfant qui allait naitre pour fin octobre, début novembre. J’étais peut être immature, ne sachant pas prendre de décision mais j’avais quand même quelques raison en moi.

« Ok, c’est bon j’ai compris ! J’suis nulle. Mais même avec 5 mois de retard je suis revenue. Oui j’aurai pu revenir avant tu me diras, mais il fallait bien que je finisse mes études. Et puis mes parents n’étaient pas super d’accord pour que je revienne, et comme tu le dis si bien ! Je suis la bonne petite fille à mes parents qui obéit si bien. » dis-je un peu énervée. « Je voulais juste pas que tu laisses tout tomber comme ça, pour un gosse, pour une fille qui vivait à l’autre bout du monde. Ca aurait fait genre, la fille qui voulait te récupérer en France ! Ce n’est pas ce que je voulais que tu penses à propos de moi. Et non, je n’espérais pas que tu m’oublies en un claquement de doigt ! J’ai décidé de rester à Los Angeles ici. Je ne compte pas repartir, alors non je ne repartirai pas avec cet enfant… »

Oui, ça j’étais décidée, excepté s’il me disait de repartir directement, qu’il ne voulait pas de cet enfant, qu’il ne voulait pas de moi, je resterai aux Etats Unis, pour élever cet enfant. Même si ça faisait de la peine à mes deux parents j’étais décidée, je ne voulais pas que cet enfant grandisse sans père, après quelques mois de réflexion (j’étais un peu longue à la détente.) j’avais fini par réaliser que c’était le mieux pour lui.

« Qu’est ce qu’on fait ? J’en sais rien moi. Pour le moment j’emménage au bout du couloir et j’vais attendre quelques mois pour me mettre à la recherche d’un boulot. Voilà ce que je compte faire, élever cet enfant, maintenant à toi de voir, si tu veux en faire partie ? »

J’étais sèche, tout en sentant les larmes me montaient doucement dans les yeux. Il finit quand même par s’excuser, je le regardais, il semblait sincère.

« Si je suis revenue ici, c’était pour t’annoncer que t’aller être père. Je ne pouvais plus rester en France. Je m’attendais à une réaction deux fois pire de ta part, donc ne t’excuse pas parce que je suis sensible. Je pleure pour un rien si bien en ce moment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-dyll-3.skyrock.com
Sean T. Garrett

avatar

▌ Messages : 263
▌ Date d'inscription : 18/07/2010
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Etudiant en médecine
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Huum..
▌Citation : L'amour comme la guerre, on le fait avec des chansons.

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Jeu 22 Juil - 22:29

Leur discussion ne menait à rien. Il criait, elle criait, et seule une certitude sortait de leur échange, Jessica était bel et bien enceinte. Trop jeunes pour devenir parents, les biberons, les couches et les pleurs au beau milieu de la nuit allaient pourtant devenir une réalité dans un peu plus de quatre mois. Avalant d’une seule gorgée la fin de sa bière, il posa la bouteille vide sur le comptoir du bar avant d’aller prendre place sur un des tabourets, non loin de Jessica. Bras accoudés sur le comptoir, Sean tourna la tête vers Jessica. Bien malgré lui, la revoir le comblait de bonheur, elle lui avait manqué, c’était indéniable. Son éclat de rire matinal, ses divins baisers après une rude journée de travail, tant de détails anodins qui lui avaient cruellement fait défaut ces cinq derniers mois. Malgré son retour plutôt fantasque la revoir le remplissait d’une joie incommensurable mais tout de même contrôlable. La pauvre, leur dispute contestait tout l’amour que le jeune homme pouvait porter à Jessica.
Orphelin de mère à ses 10 ans, Sean savait ce qu’était de vivre sans mère, de ne pas recevoir ses conseils, de ne pas partager ses tristesses et ses bonheurs. Comme beaucoup d’autres enfants, il regrettait l’absence de sa mère. Certes son père avait prouvé à de maintes reprises son implication dans la vie de son fils cadet mais un père ne pouvait entièrement remplacer une mère. Cette souffrance et ce manque, Sean ne pouvait concevoir de l’insuffler à son propre enfant. Désormais connaisseur de sa future paternité, le Seany comptait intervenir dans la vie de son enfant, quand bien même il ne partagerait pas la vie de sa mère.

Excédé de ces nouvelles prises de tête Sean tourna son attention vers la boite en carton, laissée plus tôt sur la table basse du salon. Cette histoire lui avait fait oublier son professeur, qui malheureusement devait l’attendre non loin de la faculté. L’heure du rendez-vous était passée de dix minutes et même en partant dans la seconde qui suivait, ce qui n’arriverait très probablement pas, Sean ne pourrait atteindre l’université qu’une trentaine de minutes plus tard, dépassant donc très largement l’heure du rendez-vous. Son attention fut de nouveau tournée vers Jessica lorsque celle-ci haussa de nouveau le ton.

« - On verra. » Finit-il par lui dire. Sans plus d’explication, Sean laissa un instant de silence s’instaurer, non pas qu’il souhaitait créer du suspense, Sean avait juste besoin de réfléchir, et cela dans le calme. « - On a quatre mois pour réparer tes conneries alors laissons le temps agir. » Concéda t-il finalement. « - Je ne te promets rien pour nous Jess mais je serais là pour lui. »

Son ton était toujours froid, aucun pardon ne lui était encore concédé, toutefois, pour le bien du petit bout dans son ventre, les deux parents devront s’entendre. Sean avait appris par son passé que la mésentente entre parents n’était en aucun cas une option enviable dans un couple. Sean ne souhaitait pas reproduire le couple que composèrent ses parents une douzaine d’années plus tôt et à l’heure actuelle son couple n’était plus envisageable mais Sean était certain de faire un bon père célibataire.

« - L’appart est à ta disposition si tu as besoin et moi aussi, je serai là pour toi, n’en doute pas un seul instant. Mais n’en demande pas trop pour le moment, je vais faire des efforts pour lui, mais seulement pour lui. »


••

    « You hurted me however
    I go on to love you »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica I. Monteil

avatar

▌ Messages : 255
▌ Date d'inscription : 21/07/2010
•• BOUH :
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Vient de valider ses 3ans d'étude en France • LEA
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Sean & p'tit bout dans mon ventre.
▌Citation : "Si la vie n'est pas rose elle est de quel couleur"

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Jeu 22 Juil - 22:52

On verra… Ces deux mots, m’énervaient, je n’aimais pas les entendre, mais je ne pouvais pas espérer mieux, c’était déjà important pour moi de pouvoir compter sur lui, pour le bébé. Je n’en demandais pas plus vraiment. Contrairement à Sean, j’avais eu de la chance, mes deux parents étaient encore en vie, non divorcé et ils s’aimaient. Certes ils étaient peut être un peu trop protecteur avec moi, ce qui amenait peut être une envie trop soudaine d’indépendance, néanmoins, je devais reconnaitre le fait que je les aimais tout autant, et que je leur étais reconnaissante de leur amour. J’aurai aimé pouvoir donné la même chose à mon enfant, même si, vu mes conneries comme il disait si bien. Le fait qu’il laissait un suspens derrière ces deux mots, je m’attendais au pire, néanmoins. IL continua, il me fit part du fait qu’il voulait quand même essayer de réparer mes conneries de ces 5 derniers mois. Ok, j’avouais que pour une fois c’était entièrement ma faute, et je le reconnaissais c’était rare, mais c’était le fait. Cacher ma grossesse pendant 5 mois au principal concerné, n’était pas franchement la meilleure chose à faire, mais le souci c’est que je n’avais que moi & ma conscience pour penser, et comme on s’entend si bien toutes les deux, ce n’est pas toujours facile de pouvoir parler et de se mettre les idées claires.

« Si c’est que tu souhaites. Si bien, comme j’en ai l’impression, pour nous ça m’a l’air terminé et je ne m’attendais guère à mieux en revenant. »

J’étais peut être un peu directe, mais j’avais peine à croire qu’on avait le droit à une seconde chance. Vraiment ? Ca avait l’air à de l’amour ce qu’il ressentait pour moi ? Pas tellement. Je pensais plutôt à de la rancœur et de l’amertume. Une grimace sur mon visage apparu quand je sentis un coup de pied du bébé. Son nouveau jeu bougeait à des moments opportuns ! Je crois qu’il n’avait rien trouvé de mieux que de faire ça pendant que j’étais devant son père. Que dis-je c’est un fœtus, il ne ressent pas encore des sentiments ou quoi, pour le moment il grandit et développe des organes, c’est déjà pas trop mal.

« Je ne te demanderai rien pour le moment. Juste une chose, ne dis rien à Emeric, j’aimerai lui annoncer de moi-même, c’est l’unique chose que je te demande. »

J’avais raison, je ne comptais absolument rien lui demander en fait, étant donné que c’était juste pour le bien être du bébé. Je ne pensais qu’à lui installer une chambre dans mon appartement. Et pour ça, je pouvais me débrouiller seule. Je lui demandais qu’une seule petite chose, qu’il ne dise rien à Emeric, je ne voulais pas qu’il pense quelque chose de mal, et je préférais voir sa réaction (bonne ou mauvaise) de moi-même. Même si je penchais plutôt pour le mauvais. Revoir revenir sa cousine enceinte de 5 mois en Amérique, je ne suis pas certaine qu’il soit très open à cette idée.

« Je vais te laisser, j’ai fait suffisamment de dégâts dans ton humeur en une demie heure je pense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-dyll-3.skyrock.com
Sean T. Garrett

avatar

▌ Messages : 263
▌ Date d'inscription : 18/07/2010
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Etudiant en médecine
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Huum..
▌Citation : L'amour comme la guerre, on le fait avec des chansons.

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Jeu 22 Juil - 23:37

Que faire ? Ouvrir la fenêtre et dévaler les trois étages qui séparaient l’appartement du sol en béton de la cour ? L’action était tentante mais inenvisageable. Contre toute attente, Sean restait persuadé qu’ils feront de bons parents, des parents au départ totalement inexpérimentés, comme se tromper dans le sens d’une couche, mais dont l’amour et l’attention portés à leur enfant seront authentiques. A ce titre, Sean ne doutait pas de la capacité de Jessica à devenir une bonne mère, fille de bonne famille elle avait connu l’amour et la protection, et son éducation serait sans aucun doute un bon point dans l’éducation de leur propre enfant. Douce et sévère à la fois, elle ne serait ni la bonne copine ni la poire qui se laisse marcher sur les pieds par son enfant, Jessica serait incarner la mère parfaite, du point de vue tout à fait subjectif du jeune homme. Pour lui, bien qu’il craignait subitement de devenir père, Sean restait certain qu’au long terme il serait apprendre les ficelles du métier de paternel.
Sean demeurait mécontent de cette fin de relation, qu’en bien même il ne le reconnaissait pas à haute voix, il tenait fortement à cette relation. Il tenait à Jessica, peu importe les cinq mois sans nouvelle, peu importe sa grossesse déjà bien entamée et à laquelle elle avait voulu l’en écarter, peu importe ses écarts de conduite, Sean continuait amoureusement de tenir à elle. L’amour rend aveugle dit-on, pas totalement, l’amour n’a pas de limite, on peut aimer tout en reprochant.

« - A qui la faute si notre histoire c’est arrêtée. » Ok Seany… Elle a compris l’idée je pense, tu lui en veux et t’es pas prêt d’en démordre mais n’oublie pas, elle est enceinte, et de ton enfant, alors calme le jeu au maximum.

Sean remarqua le grimace de la demoiselle, rien d’inquiétant, en tant qu’étudiant en cinquième année de médecine, le jeune homme avait déjà étudié le chapitre des femmes enceintes. Aussi, à un peu plus de cinq mois de grossesse, Sean savait que le bébé commençait à donner des coups de pieds, ce qui entrainait les grimaces caractéristiques des femmes enceintes.
Par la suite, Jessica demanda à Sean de ne rien dire à Emeric, ce qu’il confirma d’un simple signe de tête. Pour sûr, il ne serait pas celui qui mettrait au courant Emeric de cette « fantastique » nouvelle. Loin l’envie de se faire refaire le portrait par son meilleur, Sean se tairait. En effet, si Emeric était devenu son meilleur ami quelques années plus tôt, Jessica en restait sa cousine et celle qu’il considérait comme sa petite sœur de cœur, aussi lui apprendre que son meilleur ami avait mis enceinte sa cousine n’était pas du gout du jeune américain qui a ce jour tenait encore à la vie.

La conversation semblait sur le point de se retrouver. Des retrouvailles pour le moins explosive, par ailleurs Sean ne serait pas surpris de découvrir deux trois voisins l’oreille collée à sa porte d’entrée. Se levant de la chaise, il ne souhaitait pas la retenir, encore trop surpris pour le faire, Sean avait simplement besoin d’encaisser son retour, sa grossesse, qui entrainait de même sa future paternité.

« Content de te revoir quand même, tu m’as… nous as manqué Jess. » Finit-il par murmurer dans sa barbe tandis qu’il suivait la demoiselle dans le hall d’entrée. L’air un peu gêné, Sean n’osa pas la regarder, faisant faussement semblant de porter un vif intérêt pour le parquet de son appartement.


••

    « You hurted me however
    I go on to love you »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica I. Monteil

avatar

▌ Messages : 255
▌ Date d'inscription : 21/07/2010
•• BOUH :
▌Âge : 21 ans
▌ Résidence : C
▌Métier/Etude : Vient de valider ses 3ans d'étude en France • LEA
•• BOUH :
▌Je l'aime ♥ : Sean & p'tit bout dans mon ventre.
▌Citation : "Si la vie n'est pas rose elle est de quel couleur"

Just a beautiful life !
Sweet about me:
Mes topics:

MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    Ven 23 Juil - 0:06

Je doutais de ma capacité à devenir mère, ça me faisait peur, de devoir élever cet enfant seule, comme si je n’allais rien savoir à quoi faire. Je sortais à peine de l’adolescence, et je pense que c’est ça qui m’avait poussé à revenir, pour avoir un soutien de la part de mon ancien amant. Celui que j’avais toujours aimé depuis que j’étais arrivée ici. Dieu savait que je l’aimais, que je ne voyais ma vie qu’avec lui, en sa compagnie et dans ses bras. Et pourtant, j’avais tout foutu en l’air ! En même pas, 5 mois j’avais réussi à tout foutre en l’air entre nous deux. Et c’était au moins la 3ème fois qu’il me le répétait en même pas trente minutes. Je n’étais pas forcément très douée en maths, c’était d’ailleurs ce qui m’avait poussé à faire des études littéraires au lycée, mais quand même, 1 fois toutes les dix minutes, c’est bon, je suis enceinte pas encore sourde quand même. Heureusement d’un côté, même si avec nos cris on avait du en rendre sourds plus d’un dans l’étage. Cependant malgré ma peur d’élever cet enfant seule de mon côté, je savais que Sean serait un père fabuleux. Même s’il était froid avec moi, je sentais bien qu’entre lui & le bébé le courant allait passer, c’était une sorte de certitude, plus que confirmée. Sa dernière phrase me fit baisser le regard, mais j’assumais les conséquences, j’étais juste honteuse d’avoir fait ça de cette manière. Rompre avec quelqu’un parce qu’on l’abandonne, vraiment il y a d’autres moyens.

Me levant de mon tabouret, après le fait qu’il accepte de ne rien dire à Emeric, j’étais soulagée. Regardant autour de moi, je remarquais une photo de mon cousin, lui aussi il me manquait. Je voulais le revoir, lui sauter dans les bras, avec l’air d’un cachalot d’accord ! Mais je voulais quand même le prendre dans mes bras, le serrer, et le revoir ! Je chassais ces pensées, et me dirigeai vers la porte accompagnait de Sean, la main sur la porte, je l’écoutais me dire ces dernières paroles, je souris à moi-même. Me retournant vers lui, l’espace de quelques secondes je déposais un baiser sur sa joue. C’était peut être un peu trop d’un coup. Mais ce n’était pas ma faute, je voulais le remercier à ma façon pour le bébé.

« Je fus heureuse également. »

Dis-je simplement, en ouvrant la porte et en récupérant ma valise laissé au milieu du couloir. Et sans un mot, je la fis rouler, jusqu’à mon appartement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-dyll-3.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN    

Revenir en haut Aller en bas
 
La prochaine fois je prendrai les escalier ♣ SEAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question, Suggestion, pêtage de bretelle c'est ici
» La prochaine fois, j'espère que vous préviendrez. [PV Aiden, Clive, Elisan, Ren']
» (M) BENEDICT CUMBERBATCH + La prochaine fois je viserai le coeur.
» La prochaine fois je mettrais un casque
» [L5R JCC] Path of the Destroyer (prochaine extension)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WINSTON RESIDENCES :: BATIMENT C :: Couloirs-
Sauter vers: